Mistery

On reconnait le bonheur au bruit qu'il fait en partant. Moi je l'ai reconnu quand L est entrée dans ma vie.

01 septembre 2011

Et on recommence...

Les vacances se terminent dans quelques jours pour moi mais avec L. on a déjà recommencé notre cycle infernal depuis Dimanche dernier. Je l'ai de nouveau emmenée à la gare, sachant que je ne la reverrai que le week-end suivant. C'est reparti pour les semaines de manque à attendre impatiemment le week-end pour retrouver "Notre Ile" dans ses bras.

Ces vacances ont été merveilleuses. Je ne peux décrire le bonheur de m'endormir auprès d'elle et de pouvoir la serrer contre moi à mon réveil. Je rêve de cette vie où tous ces petits moments partagés seront mon quotidien et ne s'égraineront pas seulement au grès de nos vacances ou de nos week-end.

C'est dur de penser que l'on devra vivre à ce rythme encore quelques années et c'est bien pour ça que j'essaye de ne pas trop y songer. Je vis au rythme de nos week-end, passant la semaine à rêver à notre vie à 2 mais sans trop penser au temps qui nous sépare de cette vie. Après tout, on a de la chance de s'être trouvé alors je préfère penser à cette chance plutôt que de m'attarder sur le seul point négatif dans notre situation. Je suis plutôt une femme pessimiste en règle générale mais il s'avère que dans ce cas-là, je joue les optimistes. En ce qui me concerne, seul le temps nous sépare de notre vie à 2, rien ne pourra nous empêcher de la vivre. Bien sûr, il y a ce manque qui nous écrase pendant la semaine, la tristesse d'être loin l'une de l'autre, l'envie irrépressible que les week-end durent plus longtemps, les blues du Dimanche soir... et j'en passe. Mais ces difficultés ne sont rien face à la puissance de notre amour. Je vais passer pour une naïve (alors que je suis en général plutôt cynique) mais je pense que tant que l'on s'aimera, on pourra surmonter toutes les difficultés. Tant que la flamme qui brule dans nos coeurs sera incandescente, elle consummera tous les obstacles. La seule chose qui pourrait nous séparer, ce serait qu'un jour elle disparaisse.

Posté par Mistery137 à 20:41 - Me, myself and I (et surtout beaucoup d'L) - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire